Accueil » Meilleur ouvrier de France
 
Meilleur ouvrier de France PDF Imprimer Envoyer

Un peu d'histoire ...lire

Le site officiel


         PREMIERE PROMOTION DU M.O.F. BARMAN

25 candidats se sont présentés le 10 novembre au lycée Guyancourt de St Quentin en Yvelines pour les épreuves qualificatives du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » de la classe Barman. Les épreuves se sont déclinées de la manière suivante :

          - Un questionnaire écrit portant sur la connaissance des cocktails, leur composition, la législation, les principales appellations des vignobles.

          - Une analyse sensorielle d’un produit de bar.  

          - Une identification de trois crus de café.

          - Une reconnaissance à l’aveugle de cinq arômes.

          - Une réalisation d’un cocktail classique tiré au sort.

          - Une épreuve de commercialisation et prise de commande à partir d’une situation professionnelle donnée.

8 candidats ont été retenus pour la finale qui s’est déroulée le 19 mai dernier dans la Grande Halle d’Auvergne à Cournon d’Auvergne (près de Clermont Ferrand) et se sont départagés à travers diverses épreuves :

          - Une épreuve écrite de culture générale et de connaissances sur le concours « Un des Meilleurs Universités de France »

          - Une présentation orale d’un produit de bar générique (en l’occurrence, la Téquila)

          - Promotion et service d’un champagne blanc ou rosé selon les règles de la sommellerie française.

          - Réalisation de cocktails à partir de produits fournis, avec argumentation en Anglais.

2 candidats se sont vu décerner le titre : Stéphane GINOUVES (Hôtel Fouquet’s Barrière) et Maxime HOERTH (Hôtel Four Seasons, Georges V de Paris et ancien élève du lycée d’Illkirch)

Henri DI-NOLA, Professeur de bar au lycée hôtelier de Marseille

 

mofbarman_6964 


MOF 2011 Cuisine Gastronomie

La 24ème édition du concours a été lancée le 23 et 24 novembre 2010 : 464 candidats ont alors été jugés dans 31 centres régionaux (voir, dans ce même numéro, l’article de Denis Deroin, chef de travaux au lycée François Rabelais d’Hérouville St Clair).

A l’issue de ces épreuves, 36 « chefs » ont été sélectionnés pour la prestigieuse finale nationale qui s’est déroulée les 4 et 5 mai derniers au lycée et CFA hôteliers de Marseille. Le jury, composé de 40 membres, n’attribuera pas moins de 7000 notes pour évaluer les trois réalisations de chaque candidat : 10 d’entre eux obtiendront finalement le titre de MOF autorisant le port du prestigieux col bleu, blanc, rouge.

Créé à l’origine pour revaloriser les métiers de l’artisanat, le MOF est, depuis 2001 un diplôme d’état reconnu au niveau III. C’est donc en présence de Monsieur Jean-Marie Panazol, doyen de l’Inspection Générale, Président du jury national des MOF, d’Alain Ducasse, président de la classe « Cuisine-Gastronomie » et de ses vice-présidents Michel Roth (MOF 91), Jacques Maximin (MOF 79) et Christophe Quantin (MOF 93, chef de travaux au lycée du Val de Loire à Blois) que se sont déroulées les épreuves et la remise officielle des prix.

Mais, revenons un peu sur ce qu’a été cette finale pour l’établissement :

*Tout d’abord, l’incertitude sur le choix du lycée organisateur : Chamalières ou Marseille ? Ce n’est que fin décembre que le lycée marseillais est officiellement désigné pour accueillir les épreuves.

*Ensuite les dates ? Première ou deuxième semaine de Mai ? Ce sera finalement pour le lendemain de la reprise après les vacances de printemps.

*Je n’insisterai pas sur le cahier des charges extrêmement précis de la passation des commandes spécifiques, de la réception des marchandises, de la minutie dans l’organisation : c’est une pression terrible que doivent supporter le chef de travaux et ses équipes avant même l’arrivée des membres du jury  et des candidats ! Sans oublier la préparation des locaux qui mobilise non seulement le concours du Conseil Régional pour quelques travaux nécessaires , mais aussi et surtout les personnels d’entretien et de service de l’établissement qui seront sur le pied de guerre avant et pendant toute la durée des épreuves.

*Que dire de la désignation des commis qu’il a fallu choisir parmi les élèves du lycée ? Tous souhaitaient être retenus et les heureux élus ne cachent pas leur joie. Ils se montreront dignes de la confiance que leurs professeurs leur accordent en accomplissant de manière remarquable les travaux qui leur seront demandés sous la houlette de leurs enseignants tout aussi enthousiastes et fiers de participer à cette prestigieuse manifestation.

Cet enthousiasme est partagé par tous ceux qui ont pris en charge l’accueil, l’hébergement et la restauration de tous les participants, candidats, membres du jury, journalistes…Tout cela dans une belle ambiance de fête avec beaucoup de photos, de signatures, d’autographes…et, à l’issue de la remise des diplômes aux 10 lauréats, des applaudissements nourris et la Marseillaise qui a résonné dans le hall du lycée…

Je tiens, ici, à remercier très sincèrement le Comité d’organisation qui a fait confiance à notre lycée pour réussir cette exceptionnelle compétition. Nous avions, certes, des locaux appropriés, mais nous avons aussi et surtout montré que nous avions les hommes, les femmes et les élèves prêts à relever le défi. Ils ont brillamment réussi et j’en suis très fière.

Agnès Vaffier, Proviseur du lycée et CFA hôtelier de Marseille

Membres du jury, candidats et commis entourant le Président Ducasse

2 juin 2011 030 Régis Marcon et deux élèves de l'établissement


Les dix lauréats 2011 :

Florent BOIVIN- Troisgros Roanne (42)

Jean-Paul BOSTOEN- Auberge de l’Ill à Illhaeusern (68)

Fabrice BRUNET-Lenôtre à Paris (75)

Pierre CAILLET - Le Bec au Cauchois à Valmont (76)

Eric FINON - Lenôtre à MOUGINS (06)

Christophe HATON - Ecole Tecomah à Jouy en Josas (78)

Philippe MILLE - Château des Crayères à Reims (51)

Jérôme LUTILLE - Castellas à Collias (30)

Christophe PACHECO - Lucien Barrière à Pont l’Evêque (14)

Eric TROCHON – Ecole Ferrandi à PARIS (75)


Mise à jour le Vendredi, 10 Juin 2011 09:39